Que signifie avoir un malus en assurance auto ?

L’assurance de votre véhicule est obligatoire. En garantie auto, le malus touche le nombre des points pris suites au mauvaise attitude routière des chauffeurs. En cas des sinistres, le malus agrandit petit à petit que le devoir des chauffeurs est occupé, mais est-ce qu’un grand nombre de malus concerne le montant d’une assurance auto ? Et que signifie avoir un malus en assurance auto ?

Une assurance auto avec malus

L’assurance auto accompagné d’un malus ou garantie malussé est une protection réservée aux souscripteurs qui connaissaient divers sinistres et ont du mal à apercevoir un nouvel allié d’assurance. Comptée depuis le coefficient de bonus malus de diminution-majoration, il parle d’une genre de pénalisation pour les chauffeurs qui ont fait un accident responsable. Elle comprend à leur procurer une assurance auto malus pour chaque sinistre responsable, ce qui intégrera l’élévation de leur bonus d’assurance annuel selon le nombre d’accidents responsables affirmés et de leur degré de devoir. Aujourd’hui diverses compagnies d’assurance suggèrent un devis de l’assurance auto malus. Il se pratique au bonus d’assurance qui a été défini pendant la signature du contrat. Pour plus d’informations, vous pouvez visiter le phoenix-assur.com.

Ce système de récompense et punition en même temps signifie par une augmentation ou un accroissement du prix de la prime annuelle de sa garantie auto. Effectivement, la contribution d’assurance auto, comptée depuis divers paramètres tels que le type de la voiture, nombre d’année de permis et localisation, est augmentée par un coefficient de bonus de malus. Ce dernier est aussi nommé la valeur relative de réduction-majoration. Normalement, plus ce coefficient est diminué, plus la contribution dite de référence de sa convention diminuera. Inversement, plus il est augmenté et plus l’assuré devra mettre la main à la poche.

Pourquoi doit-on souscrire à une assurance auto malus ?

Les entreprises d’assurances ont additionné ce choix spécifique pour les automobilistes qui ont retenu accident par accident ou à ceux qui obtiennent leur permis et sont encore incapables de conduire. Ainsi, elle est conseillée pour les chauffeurs qui présentent un risque plus grand d’accidents responsables alors que leur précédente garantie a été annulée par la compagnie.

Dans la majorité des cas, ce sont les mandataires d’assurances qui prennent part auprès des grandes compagnies pour coopérer les montants pour les assurés malussés. Pensez à requérir un devis assurance auto malus pour faire le meilleur choix.

Pour récompenser ses meilleurs conducteurs, un service virtuel a installé le droit à l’erreur. Si vous faites votre souscription à une assurance auto malus en ligne avec des deux renforts comme dépannage et indemnisation, vous en profitez. Vous pouvez encore avoir le bonus 50. Après trois ans sans que vous avez fait un accident responsable, aucun malus ne vous est pratiqué au principal accroc. Et vous allez définitivement recevoir votre bonus chez autre site en ligne.

Les conséquences d’une assurance de bonus malus

À chaque fois qu’un automobiliste provoque un accident responsable, sa valeur relative de malus accroît de 25 %. Mais si le devoir est partagé, ce coefficient est diminué à 12,5. En revanche, ce bonus peut réduire de 5 % par an lors d’une béance d’accidents responsables durant une période de deux années. Pour un accident responsable aussi, le bonus d’assurance sera simplifiée par 1,25 soit une élévation de 25 %.

D’ailleurs, si un automobiliste atteint le bonus maximum de cinq accidents responsables en cinq ans, le droit stipule que le malus d’assurance auto avec malus doit accroître de 350 %. Cependant, avec l’assurance auto avec malus, il y a la descente immédiate qui aide le souscripteur à revenir au coefficient de malus de début. Cela se pratique si aucun accident responsable ne se présente pas durant les 2 ans, cette loi est valable pour tout type de malus.

Jeune conducteur ou conducteur secondaire : quelle est la meilleure solution d’assurance ?
Assurance conduite accompagnée : tout savoir